Bières de CHIMAY

Dans l’Abbaye Notre-Dame de Scourmont à Forges (Belgique), les moines Cisteriens-Trappistes brassent depuis 1862  les bières trappistes de Chimay.

Origine

En 1850, le prince de Chimay donne une partie de ses terres à dix-sept moines de l’abbaye Saint Sixtus de Westvleteren, afin qu’ils créent l’abbaye de Scourmont, proche des Ardennes. Douze ans plus tard, ils se lancent dans la production de bière, afin de subvenir à leurs besoins. Après la destruction de la brasserie pendant la seconde guerre mondiale, le Père Théodore reconstruit une brasserie toute neuve et à la pointe de la technologie. Les bières de Chimay vont devenir les plus connues des bières trappistes, au point de recevoir un prix Royal pour leur succès à l’exportation.

Cette communauté monastique produit également des fromages Trappistes.

Trois bières, trois couleurs

– la Chimay rouge, bière trappiste brune, 7°

– la Chimay bleue, bière trappiste brune, belgian strong ale, 9° (fermentation haute)

– la Chimay blanche, bière trappiste blonde, triple, 8°

Chimay

En réalité, il existe une 4ème bière, la Chimay dorée mais elle n’est pas commercialisée. C’est la bière de table des moines et elle titre pour cette raison à seulement 4.8°. Possible tout de même de la déguster directement à l’abbaye ou à l’Augerge de Poteaupré située près de l’abbaye. Seul l’embouteillage est fait par des laïcs sur le site industriel de Baileux depuis 1978, afin de réserver la tranquillité et le recueillement des moines.

Dégustation de la Chimay bleue

IMG_2000 En 1948, le père Théodore brasse une bière plus forte et puissante en goût. Elle est alors uniquement disponible en fin d’année comme une bière de Noël. Son nom évolue au fil des années : « Spéciale 1948 », « Spéciale 1949 »,…Suite au succès sans cesse grandissant de cette bière, la brasserie la produit tout au long de l’année. Ainsi naquit la Chimay bleue.  En souvenir de son origine, elle porte toujours le millésime de son année de production. Il s’agit d’une bière refermentée en bouteille. Elle rentre dans le cercle très fermé des bières qui gagnent en maturité gustative après 1 à 2 ans et qui peut se conserver jusqu’à 8 ans sans perdre ses qualités gustatives! C’est pourquoi elle se fait baptiser  “Grande réserve” en bouteille de 75cl.

Cette bière se consomme idéalement à la température ambiante de la cave: 10 à 12°C.

Fort houblonnage aromatique qui donne un bon goût fruité, les malts très torréfiés apportant un côté caramel: un délice! Je la recommande vraiment à tous, novice comme amateur, elle ne laisse pas insensible. Bref, une bière de caractère, populaire, de qualité et très bien distribuée.

“La nouvelle bière Tendance”…

Une fois n’est pas coutume: on teste une nouvelle bière industrielle! (Merci à Sophie d’avoir pensé à moi pour faire partir de son panel de dégustation!)

Après la “mexicaine” Desperados, bière aromatisée à la Téquila et au citron vert, voici la “nordique” Skøll Tuborg, bière aromatisée à la Vodka et aux agrumes! Attention la concurrence! Oui, on voit de suite toute la différence entre ces 2 produits bien sûr! Alors, lequel choisir?

Déjà, si tu apprécies les bières artisanales avec leurs bulles généreuses (et naturelles!), leur goût prononcé ou non de houblon, leur saveur maltée, bref si tu aimes la bière, ce produit n’est pas pour toi… Par contre si tu as entre 18 et 30 ans, que tu veux boire un coup dans les bars branchés ou les boites de nuit, et que tu aimes boire à la bouteille, alors oui, tu es la cible parfaite!

Un petit point sur la Desperados d’abord, d’où vient-elle? Non, pas du Mexique.

Brasserie_Fischer

A l’origine, c’est une bière française! crée par la brasserie FISCHER.

Cette brasserie alsacienne (à Schiltigheim près de Strasbourg) créée en 1821 était surtout connue pour sa bière éponyme, la Fischer, une blonde 6% de type pils à fermentation basse. A noter: il existe une version brassée à la Réunion pour le marché local.

En 1982, le brasseur crée l’Adelscott, une bière aromatisée au malt de Whisky.

Et en 1995, elle faisait figure de pionnier avec le lancement de la Desperados. OK, on est loin de la bière mais c’est son goût différenciant et très rafraîchissant qui en fait justement une boisson très populaire. Elle existe en canette 50cl, bouteille 33 et 75, et depuis peu en fût 5L standards, et 5L BeerTender (système de pression pour la maison). On trouve également de nombreuses séries spéciales de la bouteilles réalisées par des designer de renom. Elle est aujourd’hui déclinée aussi en Desperados Mas, Red, Lime et Fuego.

En 2002, la brasserie FISCHER récidive avec la Kriska, une bière aromatisée à la Vodka dont on entend plus trop parlé aujourd’hui.

Fischer Desperados Adelscott

En 1996, cette brasserie résistant plutôt bien à la pression de son concurrent Danone (KRONENBOURG), n’a pas pu empêcher son rachat par le 2eme brasseur mondial HEINEKEN qui, en 2009, décide de fermer le site alsacien. Aujourd’hui la Desperados et la Fischer, ainsi que la Pelforth et l’Affligem sont toujours brassées à Schiltigheim mais dans la brasserie de L’ESPERANCE choisi par HEINEKEN pour son installation industrielle en France.

IMG_1865

Et cette Skøll Tuborg, qu’on nous présente comme “fraîchement débarqué du Nord”?

A quoi elle ressemble? Belle bouteille d’un bleu glacial, écriture nordique, logo représentant un casque Viking. et une innovation: un système de capsules à dégoupiller (et non à décapsuler) facilitant l’ouverture. En verre, couleur dorée et fine mousse.

IMG_1840 IMG_1843 IMG_1836

Et le goût? Alors on va rester sur le qualificatif de “rafraîchissant” car c’est pour ça qu’on la boit, non? On nous conseille de la boire presque givrée à une température de moins de 5°C (la version canette est d’ailleurs pourvue d’une «pastille fraîcheur» qui devient bleue à la température adéquate). Difficile d’appeler encore ça de la bière. On est très proche de la Desperados.  Il faut jeter un coup d’oeil au site internet pour comprendre qu’on mise tout sur le packaging et la communication. Un produit fait pour plaire aux jeunes adultes (et pour vendre).

Et qui fait ça? Les brasseries KRONENBOURG, les 1ers brasseurs français. Le siège social est basé à Strasbourg, le site de production est à Obernai. Elle a été fondée en 1664 ce qui en fait l’une des plus anciennes entreprises françaises. En juillet 2000, les Brasseries KRONENBOURG sont revendues au groupe écossais Scottish & Newcastle. Puis, à la suite du rachat de ce dernier en janvier 2008 par un consortium formé par CARLSBERG et HEINEKEN, les Brasseries KRONENBOURG entrent dans le groupe CARLSBERG le 29 avril 2008, le 4e brasseur mondial.

IMG_1866 IMG_1869

Brasseries KRONENBOURG détient 30.5% du marché national. Il est donc difficile de n’avoir jamais bu une de leur bière:  Kronenbourg (le grand nom de la bière en France), 1664 (la bière française la plus vendue dans le monde), Grimbergen (la bière de dégustation de type abbaye la plus demandée), Calsberg (la grande marque internationale) et d’autres marques comme Guinness, Kanterbrau et San Miguel.

A noter: La brasserie TUBORG existe réellement! C’est une brasserie danoise qui fait partie du groupe CALSBERG.

Résultat du duel:  buvons français, buvons la Skøll Tuborg (à condition d’avoir très soif et rien d’autre à boire…)

Skoll Strategie

Article dans Stratégie Magazine

Coffret de dégustation de Juin “Une petite mousse”

IMG_1719

Ca y est! Je l’ai reçu! Mon 1er coffret de dégustation préparé et sélectionné avec gout par l’équipe grenobloise de “Une petite mousse” 😛

Ca tombe bien le stock de bières artisanales commençait à diminuer.

Voici les 5 bouteilles avec un petit livret de dégustation:

  IMG_1725

 

– la Triple Karmeliet, bière blonde de la brasserie BOSTEELS (belgique)

– La Markus Brune, bière brune de la brasserie MARKUS (Drôme)

– La Moinette, bière blonde de la brasserie DUPONT (Belgique)

– La Duvel, bière blonde de la brasserie MOORTGAT (Belgique)

– La Ramberte, bière blanche de la brasserie de la Loire (Loire)

Beaucoup de blondes! De belles découvertes en perspective que je ne manquerais de vous présenter en détail à chaque dégustation. A très bientôt!

Brasserie SAINTE CRUCIENNE

IMG_1774  IMG_1773

 

Encore une des bières ramenées ramenés par Valentin lors de son sejour en Alsace.

Celle-ci provient de la Brasserie Sainte Crucienne (Colmar, Haut-Rhin).

La brasserie a ouvert en mai 2012 et vient de déménager à Colmar depuis février 2013.

BrasserieSainteCru BrasserieSainteCru2

– La Sombre Hero, bière ambrée 6%, type amber ale

Une bière très houblonnée! On imagine même un houblonage à cru.

“Nez fin, fruité, originale et trés agréable, dans lequel on retrouve une dominante de fraises compotées, à laquelle vient s’ajouter des accents de mûres de framboises et une subtile touche d’orange amère.

Bouche en accord parfait avec le nez (mise en valeur par une texture à la fois fine et crémeuse ) sur fond d’orange amère, re-haussée de fruits rouges (entre prune, framboise et fraise!!). De fins accents floraux, une subtile touche de résine et une amertume tenace viennent clore la bouche de cette excellente découverte!”

 

La Pounti, spécialité auvergnate

IMG_1478

Aurélie a ramené cette spécialité lors de sa visite chez Nellia qui habite à coté d’Ambert.

C’est un pâté composé de farine de froment (ou de seigle) mélangée à des œufs et du lait, de feuilles de blette, de lard et de pruneaux. Il se mange habituellement froid ou légèrement poêlé en tranche, accompagné d’une salade (et de pâtes 😉 )

“Ce mets, par sa composition, est l’exemple parfait du plat paysan unique qui mêle le sucré/salé et qui se transporte facilement pour être servi comme panier-repas à prendre loin de chez soi”

Il conseille de déguster ce plat avec un vin blanc sec d’Auvergne comme un Saint Pourcain. Nous, on a osé accompagner ce plat (un peu copieux et sec, il faut bien le dire) avec la Matten La Schwortz, une stout alsacienne de la brasserie de MATZENHEIM. Et ça fonctionne bien!

Voici les bières dégustées hier avec Christophe et Natasha…

IMG_1488

– La Matten Red Fox IPA, bière rousse 7.7%, de la braserie de MATZENHEIM (Matzenheim, Bas-Rhin)

– La Cycle éphémère, bière blonde 4.8%, de la brasserie BENDORF (Strasbourg, Bas-Rhin)

– La Ceven’Ale ambrée 5%, de la brasserie de l’ARDECHE MERIDIONALE (Rosières, Ardèche)

– La Artmalté, bière de garde, bière cuivrée 6,5%, de la brasserie ARTMALTE (Annecy, Haute-Savoie)

Un peu trop d’amertume pour la blonde de BENDORF mais une bonne odeur de CASCADE 😉

Et un coup de coeur pour la IPA de MATZENHEIM, une très bonne odeur et en bouche, ele ne déçoit pas non plus!

Et un grand merci à Valentin pour sa sélection de bières alsaciennes. Comme quoi, on peut se fier aussi aux belles étiquettes!! Bon choix, Val!

Brasserie de MATZENHEIM

IMG_1477 IMG_1475 IMG_1498

Voici 2 bières alsaciennes sélectionnées par Valentin, de la brasserie de MATZENHZEIM (Matzenheim, Bas-Rhin).

– La Matten La Schwortz, bière noire 5.8%

– La Matten Red Fox IPA, bière rousse 7.7%

2 belles découvertes:

Pour la noire, on retrouve les notes de chocolat et de café des malts très torréfiés typiques des Stouts. On l’a dégusté en accompagnement d’une spécialité auvergnate, la Pounti, plat sucré-salé (lard-blette-pruneau). Et il fallait bien une bière de caractère pour soutenir un tel plat. Réussi: bel accord entre ces 2 là! Oui, les français aussi savent faire des bonnes stouts!

Pour la IPA, dégusté le soir entre amis.Qu’est ce qu’elle sent bon! Une odeur très fruitée, et en bouche très houblonée. Voici les critiques dans “Bière Magazine”:

Matten IPA

“Tirant son amertume vers une telle hauteur (50 IBU) que seuls les marins et les mineurs de fonds peuvent la boire. Ou les personnes sévèrement burnées. 7.7° (Si ! et rien qu’avec du malt en grains, pas d’extraits, pas de centrifuge!) pour pouvoir affronter la tempête. Très ronde, charpentée comme un Siege Dreadnought, elle a une couleur blonde cuivrée. C’est une triple fermentation, donc n’hésitez pas à l’oublier dans la cave, dans 6 mois elle sera encore meilleure !” 

Mais franchement, on l’a pas trouvé si amer que ça et on est pourtant 3 filles à avoir pensé ça (dégusté avec Natasha et Christophe). Et c’est une bière que je redégusterais avec plaisir! Et d’ailleurs, j’apprends qu’elle a reçu le Fourquet d’Argent au Salon du Brasseur en 2011.

Maintenant je serais curieuse de goûter leur bière blanche, la Houle. Valentin, tu repars quand en Alsace? 😉

Brasserie ARTMALTE

IMG_1509 IMG_1466 IMG_1494

Je vous présente la brasserie ARTMALTE à Annecy (Haute-Savoie). Une toute petite production par Stéphanie ALTERMATT mais c’est qu’elle aime aussi passer beaucoup de temps  partager son amour et son savoir du brassage. Un gros coup de coeur à ces “Journées d’Initiation au Brassage” qu’on a testé en Novembre 2012 avec Julie et Caribou. En est ressorti une “Triple Oups” pour ces derniers  et une “brune cascade”.

– La Pils, bière blonde 5.6%

– La bière de Garde, bière cuivrée 6.5%